AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ARRÊTEZ CE QUE VOUS FAITES. TOUT DE SUITE. on se rend rapidement sur le sujet en gris. hop hop!
capacité de la boîte mp augmentée, parce que vous êtes fous d'amour et d'envie de lien et qu'il faut pas faire pété le forum.

Partagez|

[r/abby] make it clever, craft it into pieces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Becka Mackay
all the ins and outs
avatar

That's So Fetch!
Messages : 428
Avatar + © : margot robbie (© auré la perf)
Pseudo : witchling, clau.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress: 5006, lutwyche downs (greenslope)
Relationship:
Rp Status: [5/fermer] fr, eng.


MessageSujet: [r/abby] make it clever, craft it into pieces Mar 24 Avr - 23:05


Make it work Make it easy Make it clever, craft it into pieces
Make it sweet Crimp the edges We'll make it sour and serve with lemon wedges
--------------------
Rêve de gamine devenu réalité, une case de plus a cochet de sa bucket list, de son visionboard. Malgré tous les efforts que met l'australienne pour accomplir certaines tâches - dont devenir propriétaire de sa nouvelle maison - elle laque dans quelques domaines qui lui sont important. Comme par exemple, celui de décoratrice. Son côté artistique ayant décidé de s'enfuir à toutes jambes depuis son plus jeune âge et de concentrer toutes les ondes de son cerveau sur la rationalité, sur ce qui fait d'elle une bonne chimiste et scientifique dans son métier de tous les jours. Certes, la chimie ne lui servirait pas pour résoudre le problème constant du manque de décoration dans sa maison. C'est à ce point précis qu'Abby entrait en jeux avec son perfectionnisme, son talent et son cerveau capable de pensé plus loin que celui de Becka. Les murs avaient été peints, les fournitures du salon, de la cuisine, de la salle de bain principale et de sa chambre achetés et mis en place. Seulement, encore beaucoup de pièces restaient à devenir, elles-aussi, un chef d'oeuvre sortant tout droit de l'imagination de la décoratrice et architecte. Le jardin, par exemple, manquait visiblement d'attention. Les chambres d'amis, son bureau, sont entre-autre des pièces qui laquait de touche plus personnalisé ou tout simplement de meubles. Ainsi, dans un rush, Becka avait appeler son amie d'urgence, lui racontant les péripéties des derniers jours: Lane, son ami américain, venant la visité et habité chez elle par la même occasion pour quelques temps. Seulement, Becka n'avait pas réellement de chambre pour lui, sauf la petite avec un lit qui appuyait dans le mur pour sa famille qui venait parfois visité ou des amis. Mais Lane n'est pas comme les autres et décidé à lui offrir une bonne expérience, l'australienne l'avait envoyé chez son amie pour la journée, le temps de personnalisé un peu cette pièce. Et la Mackay avait l'idée juste. Sur la table de la cuisine était juxtaposer des chandail, des photographies, des souvenirs prit et reçus au cours des années. Par exemple, un des premiers maillots de Lane, qu'il lui avait fait parvenir, signé. Une fierté pour la jeune australienne qui comptait créer une chambre pour se souvenir de leur moments forts. Des photographies d'eux il y a sept ans et au cours de leurs années séparés. Des bâtons de Hockey acheter dans un thrift store, de petits éléments qui rendrait toute la pièce personnalisé. Il ne manquait plus que l'arrivé d'Abby pour mettre en place le tout et surprendre par la même occasion son meilleur ami. Ou l'était-il? Peu importe. Becka envoie un dernier message à son amie, surexcité non seulement de comploter avec elle, mais aussi de la revoir après quelques semaines. Le bruit sourd résonne, et la scientifique se dirige à la course pour ouvrir à la voilée la porte. « Please, come in. » Dit-elle avec un large sourire incitant son amie à entrer. « I made a cheese plate with grapes and stuff, for us to eat. Oh and wine, of course. » Elles se dirigent dans la cuisine, la Mackay montrant de la main les éléments sur le comptoir. « Thank you so much. He'll be so happy to see the room with all these souvenirs. » Même elle, secrètement, le serait, d'avoir une pièce dédier à son ami où personne d'autre que lui n'entrerait.

_________________
living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://southernland.forumactif.com
Abby Curtis
make the woman in doubt disappear
avatar

That's So Fetch!
Messages : 154
Avatar + © : shay mitchell, vendela.
Multinicks : lily l.
Pseudo : hbic., adèle.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress:
Relationship:
Rp Status: river, becka, chris, tc. (/off)


MessageSujet: Re: [r/abby] make it clever, craft it into pieces Sam 28 Avr - 10:26

« Come on baby, we have to go. Let mommy put the other shoe on, okay? » Une main sur les hanches, l’autre sur le front, Abby retient un énième soupire face à une Charlotte décidée à se débrouiller toute seule. « No! » L’enfant est assise sur le parquet et se débat avec sa deuxième sandale depuis près de cinq minutes. Fière d’avoir mise sa première chaussure sans aucune difficulté, elle semble frustrée de ne pas parvenir à mettre la deuxième quand Abby est frustrée de voir le temps passer. Les minutes sont précieuses, et même si voir sa fille montrer une certaine ténacité la réjouit, la réalité et les contraintes liées au temps la rattrapent bien vite. Alors au risque de déclencher une crise de larmes majeure, la jeune mère prend le relai quant à la mission chaussure. Charlotte est clairement contrariée mais ne rechigne finalement pas tellement à un peu d’aide. Les chaussures en place, les clés dans ses mains et le sac à dos de la petite fille sur le sien, elles quittent l’appartement pour en rejoindre un autre qui se trouve à quelques minutes à pieds. L’assistance maternelle les accueille à peine que Lottie disparait pour aller retrouver ses camarades de jeux, sans même un regard pour sa mère. Elle en serait presque venue à regretter le temps où la séparation était difficile. Abby lui souffle un baiser et disparait à son tour, en direction du bureau où elle doit passer récupérer quelques accessoires avant de rejoindre Becka. Cette dernière avait eu l’air particulièrement enjouée à l’idée de revoir le design de sa chambre d’amis, de quoi intriguer l’architecte en elle et l’amie encore plus. Quand elle s’apprête à quitter l bureau, ses affaires en main, une notification particulièrement intéressante se fait entendre sur son téléphone, lui indiquant que son ex-mari vient de poster une nouvelle image. Si pendant leur séparation, la jeune femme a bien pris soin d’arrêter de le suivre, il semblerait qu’elle n’ait pas complètement coupé les ponts avec la totalité ses réseaux sociaux. La bonne réaction aurait consisté en la suppression totale et immédiate d’une quelconque tentation; mais Abby préfère appuyer dessus et prendre connaissance de la dite notification. Elle serre la mâchoire; il s’agit de River et de ses amis, en « bonne compagnie ». Elle secoue la tête, et range immédiatement son téléphone, comme si ce geste lui ferait plus rapidement oublier ce qu’elle vient de voir. Elle quitte enfin les lieux alors qu’une sensation étrange, désagréable la gagne; serait-ce de la jalousie? Hell no. Abby regagne sa voiture et arrive devant chez son amie et cliente du jour en moins d’une vingtaine de minutes. Elle sonne et cette dernière lui ouvre illico presto, à croire qu’elle l’attendait derrière la porte. « Wine. Yes, I need that. How are you? Someone looks excited. » Elle sourit et suit la jolie blonde dans sa cuisine. Abby hoche la tête, admirative. Les idées d’assemblage lui viennent en tête, elle se dit aussi qu’en savoir plus sur ce mystérieux homme pourra l’aider. Son côté commère aussi. « Sooo, you wanna tell me more about him? He’s cute. »  Abby saisit une photo dépeignant son amie, et un jeune homme qu’elle devine être le fameux. « He seems to be a very special « friend ». » Narquoise, Abby mime des guillemets en l’air, hausse un sourcils et sourit. Parce que vouloir décorer la chambre d’ami, parce que vouloir faire en sorte qu’il se sente à l’aise à ce point, cela ne peut vouloir que dire qu’il compte énormément.

_________________
Memories fading, I try to hold on when I don't know where I belong no more. The sound of your voice was my all, was my home. But these walls, they can't hear you no more. Searching high and low for peace of mind, I feel I lost a piece of mine. And I wish that time never mattered. - snoh aalegra, time



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becka Mackay
all the ins and outs
avatar

That's So Fetch!
Messages : 428
Avatar + © : margot robbie (© auré la perf)
Pseudo : witchling, clau.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress: 5006, lutwyche downs (greenslope)
Relationship:
Rp Status: [5/fermer] fr, eng.


MessageSujet: Re: [r/abby] make it clever, craft it into pieces Lun 30 Avr - 23:10

La maison est rangé, ou du mieux qu'elle le pouvait du moins. Après tout, l'australienne ne pouvait pas faire de grand miracle, surtout lorsque le tout concernait l'organisation, qualité qui laque parfois de son système et qui entraîne des conséquences assez dévastatrices sur les personnes qui l'entourent - en plus de son logement du moment. Pas le temps pour de sottises comme la procrastination en cette journée ensoleillé. L'architecte, slash décoratrice, slash mère modèle, slash femme puissante, slash amie qui devrait prendre des vacances car, dear lord, elle risque de devoir cacher des cernes dans quelques temps si elle continue à tout faire à la va-vite, en même temps. À quelque part, Becka pousse un soupir de ne pas voir sa fillette. Non pas qu'elle ne soit pas complètement tombé sous le charme de la petite, car, c'est tout à fait le cas, probablement que des jouets traînent encore dans sa salle d'invité, ou tout simplement les dessins encore présent sur son réfrigérateur et un mur qu'elle appelle gentiment la galerie de Lottie. De quoi motivé n'importe quel enfant à poursuivre ses rêves, sans prendre en compte ce qu'il est. La cuisine est charmante, pleine de vie, remplit de lumière, merci à la brunette qui se tient devant elle, priant pour une coupe de vin, l'alcool des mères, des cuisiniers, des scientifiques qui passent trop de temps à faire des recherches sur le web pour s'assurer que la théorie de y au bureau est bidon et n'a ni queue ni tête. Becka termine toujours par prouver qu'elle a raison, simplement parce qu'elle est une très bonne autodidacte, merci, mais aussi grâce à son côté haut potentiel qui lui donne envie de rechercher pour s'assurer ses tords, ou simplement le fait que sa curiosité dépasse largement celle des autres. Un enfant qui n'a jamais fini de posés des questions - oui, ses parents sont bien heureux qu'elle est quitté la maison familiale après des années à vivre avec une enfant éternelle qui s'extasie devant un phénomène qui prend dix plombes à prononcer à haute voix. « Mostly nervous, but enthusiast is also a great word. » Son envie de corriger l'émotion exacte qui parcours son corps crée un rire sur son visage entier. De toute façon, Abby est depuis longtemps habitué à ces humeurs. Mais jamais elle ne l'a vu nerveuse, stressé même. Becka tente de garder ses émotions pour elle de peur qu'elles ne s’imprègnent chez les autres. Dans ce cas-ci, lui conférer la nervosité ne ferait que la rendre aussi misérable qu'elle, sinon plus. Compartiments après compartiments, l'australienne tente de classer ce qui se produit dans les terminaisons de son cerveau. Inconnu. « Don't give me that look! » Le regard appeler: you like him est un phénomène qui se produit généralement lorsque deux amis parlent un peu trop de l'autre et viennent à réaliser qu'ils ont des sentiments. Autant le dire tout de suite, Becka est certaine à presque cent pourcent, que ce n'est pas leur cas, à elle et Lane. Ce ne le sera jamais, pas avec les océans qui les séparent l'un de l'autre, encore et toujours. Certes, pas en ce moment, mais c'est un détail. Elle verse le vin dans les coupes, tend une à son amie et commence le récit, assez court, sur la situation et pourquoi elle est aussi critique. « He, Lane, is american. A pro hockey player for the NHL. » Dit-elle, prenant un morceau de fromage qu'elle avale avant de poursuivre. Pause bouffe. « Seven years ago, he was here for an internship at the Brisbane University, where I was studying. » Commence-t-elle, montrant une photo d'eux dans un équipement de l'Université, petits drapeau de fierté dans les mains, tout le tralala habituel pour montrer ô combien ils sont heureux de faire partie de cet univers qu'est l'Université. « We became best friends, he went away, we video chat almost everyday since, but never got to match our vacations. » Elle hausse les épaules, réalisant qu'en fin de compte, le récit est plutôt tragique quand on y pense bien. De savoir que pendant sept ans, ils n'ont pas réussi à se voir l'un et l'autre. Mais ce n'est plus le cas, et Becka doit vite lui montrer à l'aide de la pièce qu'elle aimerait qu'il reste pour toujours. Le faire se sentir chez lui, une mission plus qu'important « We're only friends. Really good friends. And I want him to feel at home, so maybe he... you knows, stays... longer. » Forever est sous-entendu un peu trop pleinement, Becka ne fait pas dans la subtilité après tout, elle est directe et n'hésite pas à dire ce qu'elle veut. Sauf pour Lane, avec qui l'hésitation est réelle.

_________________
living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://southernland.forumactif.com
Contenu sponsorisé



That's So Fetch!
Live Like A Legend


MessageSujet: Re: [r/abby] make it clever, craft it into pieces

Revenir en haut Aller en bas

[r/abby] make it clever, craft it into pieces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Obitsu 1/6 Gretel] Abby, Make-up fait, photo bas p.1
» plug-in make the cut pour silhouette (ou l'inverse..)
» Le craft robo pour une utilisation intense ?
» [E-craft] Liens vers des sites utiles
» E-craft au sujet des commandes et livraison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGRY LIKE THE WOLF. :: III. BRISBANE, AUSTRALIA. :: Greenslopes :: Lutwyche Downs-