AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ARRÊTEZ CE QUE VOUS FAITES. TOUT DE SUITE. on se rend rapidement sur le sujet en gris. hop hop!
capacité de la boîte mp augmentée, parce que vous êtes fous d'amour et d'envie de lien et qu'il faut pas faire pété le forum.

Partagez|

lost boy life (jonathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jonathan Tremblay

avatar

That's So Fetch!
Messages : 6
Avatar + © : taron egerton, @MITTWOCH
Pseudo : intertwined
Live Like A Legend


MessageSujet: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 10:27


JONATHAN TREMBLAY
and that colourful mess
is just colourful regret
âge et lieu de naissance - Jonathan est né à Camberra, mais il ne se souvient pas y avoir vécu. C'est seulement la ville de ses papiers. De toute façon, avant d'arriver à Brisbane, il ne se sentait chez lui nul part. Il vient de fêter ses vingt-cinq ans, né le premier jour du printemps. origines et nationalité - Il vient bien d'ici, malgré son petit accent british, il est australien, mais ses origines sont vagues. Sa mère, il connaît ses histoires par coeur, elle est née à Vegas, sur la Terre promise des européens, et elle est venue en Australie pour suivre un amour de jeunesse, le père de sa soeur aînée, qui l'a bien vite abandonnée. De toute façon, la mère de Jonathan déménage depuis toujours au rythme de ses conquêtes et de ces déceptions amoureuses, trimbalant ses enfants avec elle. Elle même ne sait pas grand chose du père de Jon, un certain James. C'est tout ce qu'il sait de lui. Il s'imagine avec des origines russes, parfois, ou peut-être islandaises ? Oh, et puis au fond, il s'en moque. Il espère juste ne pas avoir perdu à la loterie génétique, et qu'il n'aura pas une maladie-surprise, ou un cancer héréditaire. statut familial - C'est compliqué. Enfin, il a six soeurs, à sa connaissance. Une partie le plus tôt possible loin de leur mère, cachée au fin fond de l'Angleterre, une vit à Boston, où elle est devenue une brillante avocate des droits des enfants, les jumelles sont guides touristiques à Sydney, Sandra tient une écurie, et la dernière, et bien... Elle dort dans son bureau, qui est moins un bureau qu'une chambre d'adolescente. Leur mère les a traînés dans ses valises trop longtemps, il ont eu besoin de la fuir, de se créer un cocon à eux.niveau d'études, métier - Diplômé de cinq A levels (anglais, économie, histoire, français, droit), Jonathan a fini le lycée en Angleterre, chez sa soeur. C'est là-bas qu'il a appris son métier : il est pâtissier et glacier. Il a ouvert sa boutique à Brisbane quand il est arrivé en ville, amoureux de cette dernière. statut civil officiel - célibataire. Il a plutôt peur de l'engagement, avec une mère aux mille coeurs brisés, il ne veut pas prendre le risque de s'attacher, ou qu'on s'attache à lui. Puis de toute façon, avec une gamine à la maison c'est compliqué de pécho. est en australie depuis - Il est né et a grandit en Australie. En fait, il a navigué de ville en ville toute son enfance, jusqu'à ce que sa mère l'envoie en Angleterre. Il est revenu il y a deux ans, et quand il est arrivé à Brisbane il n'a plus voulu repartir. C'était son chez-lui. traits de caractère - C'est un jeune homme touchant, d'une certaine façon. Il s'attache vite aux choses, et aux gens, et prend les problèmes des autres très à coeur. Il est doux aussi, Jonathan. Il aime écouter, apprendre des autres, et découvrir des histoires abracadabrantesques. Il aime rêver, et voyager, et faire du vélo, nager jus'au bout du monde, ou jusqu'à l'épuisement. Il est ce genre de personnes bordéliques chez elles, et tellement organisées dans leur travail qu'elles donnent l'impression d'avoir ça dans le sang, que tout est instinctif. il aime les vieux films, et le vieux rock, et c'est un grand nostalgique. Il est persévérant, une vraie tête du mule quand il s'y met, c'est le genre de mec à s'accrocher à ses espoirs et ses rêves, et tout faire pour avoir le meilleur. Il est plein de vie, surtout, Jon. Il danse tout le temps, il réfléchit sans arrêt, il court tous les jours. Enthousiaste pour un rien, sa bande de potes sait qu'il est toujours partant pour aller boire un verre (toujours.), mais pas pour aller en boite, il a horreur de ça. Il est créatif, et adore innover ans son métier. Il sait que sa clientèle, il la tient pour son travail acharné et son talent pour la pâtisserie, pas pour ses bas prix, et ça le rend fier, Jonathan. Il est romantique, aussi, mais terrorisé à l'idée d'être comme sa mère, et de voir son amour pour quelqu'un brisé un jour, alors il fait tout pour ne pas tomber amoureux, pour ne pas laisser quelqu'un tomber amoureux de lui.    groupe - Pizza, le seul langage universel.avatar - taron egerton the cutest.

doubt kills more dreams than failure ever will

« T'aurais pu venir me chercher à la gare routière. C'est pas la porte à côté, tu sais. Bon, je pose où mes affaires ? J'ai plus ton numéro, au fait, tu l'as changé ? » Il la regarde, suspicieux, alors qu'elle déroule le fil de son histoire sans se laisser interrompre. Il a essayé plusieurs fois, déjà, mais pas moyen de la faire taire. En même temps, ils sont tous comme ça dans la famille. Une fratrie de sept avec une mère courant d'air, si on s'impose pas, on n'existe pas. Il regarde sa montre, puis sa sœur, puis la file de clients derrière elle et soupire. Elle est censée vivre à Newcastle avec leur mère, mais elle est à Brisbane, un lundi, en plein mois d'octobre, et même pas pendant les vacances. Il se penche au dessus du petit comptoir et pose sa grande main sur son petit visage pour la faire taire.  « Juliet, tais-toi. J'ai des clients qui attendent, et je ne comprend rien. Installe-toi dans le labo, j'arrive dans un moment. » Il lui indique la porte derrière lui, et en attrapant sa valise et son sac de sport, l'adolescente s'y rend, presque sautillante. Jonathan sourit à la personne mécontente qui suivait sa sœur dans la file. « Bonjour, toutes mes excuses pour ce petit contre-temps. Que puis-je vous servir ? »

« Juliet, arrête de toucher à tout et explique-moi ce que tu fais ici. » La jeune fille papillonne d'un objet à l'autre, à la découverte du monde de la pâtisserie dont elle n'avait aucune idée. « Tu m'avais dit que tu reviendrais me chercher, quand tu es parti il y a huit ans. » Il secoue la tête sur son tabouret. Une promesse faite à sa sœur de neuf ans avant qu'il ne parte en Europe, chez une de leurs aînées.  Survoler toute l'Asie seul, sa mère l'envoyant à seulement dix-sept ans chez un de ses sœurs, suite à sa demande d'émancipation. Jonathan voulait découvrir le monde, apprendre un métier, et trouver un endroit où vivre. Il ne voulait plus suivre sa mère aux quatre coins de d'Australie pour son bon plaisir, et changer d'école tous les six mois. Alors il avait fait une demande d'émancipation, et sa mère lui avait proposé d'aller vivre en Europe, chez Melissa, la plus âgée de ses sœurs, dix ans de plus que lui. Il avait acheté un billet d'avion pour Manchester, et prévu de prendre un bus jusqu'à Leeds, sa demeure. Sa mère devait organiser son arrivée là-bas, prévenir sa sœur, s'assurer qu'il aurait un lit, et de quoi manger. Et le jour de son arrivée, il a frappé à la porte de sa grande sœur, sans qu'elle n'ouvre. Il a passé sept heures devant sa porte, n'osant pas s'éloigner, de peur de se perdre, et sans le moindre sou, puisqu'il n'avait que quelques dollars en poche, aucune livre. Melissa n'avait jamais rien su de l'arrivée de son frère avant de le retrouvé assis devant sa porte. Elle avait fini par accepter de l'accueillir, à condition qu'il trouve un job ou qu'il retourne finir sa scolarité au lycée. Jonathan s'était inscrit au lycée, et avait écumé les rues marchandes de Leeds pour trouver un emploi, et c'est un petit homme d'une petite pâtisserie française qui l'a pris sous son aile. C'est Paul qui lui a appris le métier. Qui l'a laissé faire ses erreurs, qui lui a donné l'amour du travail bien fait. Et à vingt-trois ans, Jon est reparti à l'autre bout du monde, avec tout son savoir-faire et un léger accent anglais adopté là-bas. En arrivant, il a pris une carte, et a appelé Juliet pour lui demander où elles vivaient maintenant. Perth. Hors de question qu'il les rejoigne, évidemment. Il était fou de rage contre sa mère, qui l'avait largué à des milliers de kilomètres d'elle, dans une ville inconnue d'un pays inconnu sans avertir personne. Alors il avait choisi de s'offrir une petite voiture. Elle s'appelle Lola, et elle file comme le vent. Tant qu'elle est en descente, du moins. Il avait alors l'intention de parcourir la côte est du sud au nord, ayant atterri à Sydney, mais son chemin s'est arrêté à Brisbane, dont il était tout de suite tombé amoureux. Et l'histoire se répète avec la petite dernière. Jonathan n'est installé ici que depuis deux ans, et voilà déjà Juliet qui débarque.  « Maman sait que tu es là ? » L'adolescente regarde le plafond et tripote ses cheveux. « Jules... » « Quoi ? C'est pas de ma faute. Tu m'avais promis, Jon. T'avais dit que tu reviendrais me chercher, et t'es jamais revenu. J'ai attendu des années. Puis tu m'as appelé, et on s'est envoyé des mails. Et tu m'as envoyé des photos, et tu avais l'air heureux, t'as un appart, une boutique, et la ville a l'air super cool ! » Il soupire.  « Je vais te payer le billet retour. Appelle Maman pour la prévenir, elle doit être morte de trouille. » La jeune fille s'indigne, tout à coup se redresse et s'approche de son grand frère, rouge de colère. « Non, je reste ici. Tu l'as bien fait toi. Maman elle s'en fout de moi. Elle le dit tout le temps, il n'y a que Melissa qu'elle a eu par amour. Nous on n'est rien pour elle. C'est pareil que pour toi, j'ai le droit de venir vivre avec toi. »  « Non, Juliet, c'est différent. J'ai fait une demande d'émancipation, et... » « En quoi c'est différent, hein ? » « Tu as un père, Jules. Pas moi. Il n'y avait que Maman, et elle voulait se débarrasser de moi. Alors je suis parti. Mais toi tu as Jerry, et sa femme. » « Ils s'en foutent de moi eux aussi. » Jonathan se lève et vient poser ses mains sur les épaules de sa petite sœur.  « C'est faux, et tu le sais. » « Mais tu avais dit que tu reviendrais me chercher, Jon. » Elle se réfugie contre son torse, le serrant contre elle de toutes ses forces. Il avait laissé derrière lui, en faisant sa valise pour le vieux continent, une enfant, un bébé qui sautait de joie à l'idée d'aller se faire percer les oreilles, et jusqu'à présent il avait eu devant lui une adolescente têtue et en colère, dont les airs poupins avaient déserté le visage. S'il ne l'avait pas eu au téléphone quelques mois plus tôt, et vue en photo, il ne l'aurait jamais reconnue. Il y a bien un air de famille, mais leur père différent amenuise leurs ressemblances.  « Juliet, soit raisonnable. Jerry et Maman doivent te chercher partout. Il faut que tu les appelles pour leur dire que tu vas bien. Et que tu restes avec moi quelques jours. » Elle lève son visage vers lui, les yeux pleins d'espoir. « Je peux rester ? C'est vrai ? » Jonathan lève les yeux au ciel. Quand pour Melissa et ses quatre autres soeurs, Jon sera toujours un bébé qu'elle connaissent à peine, il voit dans les yeux de sa benjamine qu'il est son radeau.  « Quelques jours pour l'instant. On verra par la suite avec tes parents. »



Il lève les yeux au ciel, derrière son petit comptoir en bois, alors qu'elle passe en courant comme une flèche devant la vitrine. Elle va encore rater son bus. Juliet n'arrive jamais à se lever. Tous les matins elle lui fait le même coup. Il frappe à la porte de la chambre, elle grogne. Il ouvre la porte, elle grogne. Il ouvre les volets, elle grogne et se cache sous sa couette. Il tire la couette, elle gémit et se cache sous son oreiller. Il ouvre la fenêtre, elle hurle et l'insulte. Il file à la pâtisserie, et elle se rendort, pour ne se réveiller que quelques minutes avant le passage du bus. Et hors de question qu'elle conduise Lola. Elle est fragile, Lola. Il vaut mieux qu'elle prenne le bus. Ou qu'elle marche, ça forge le caractère à ce qu'on dit. Il vient d'agrandir le magasin pour y installer quelques tables, et servir des boisons chaudes, et des glaces et sa sœur est censée l'aider le matin avant d'aller en cours, mais impossible de la faire sortir de son lit. À dix-sept ans, elle est complètement irresponsable, et elle en a parfaitement conscience. Il adore sa petite sœur, mais le matin, il aurait envie de la jeter par la fenêtre. Le deal avec Jerry est le suivant, depuis maintenant six mois : Juliet va en cours, Jon s'assure qu'elle travaille bien, qu'elle s'implique, et qu'elle aide à la pâtisserie, et le père de la gamine finance les études. Pour la nourriture, Jonathan peut aller se brosser, évidemment ; quand il y en a pour un, il y en a pour deux, non ? Enfin, avoir une adolescente à charge à vingt-cinq ans, c'était  pas au programme. Mais avec l'argent de Jerry, et la bourse, Jules pourra aller à la fac, et il a pu embaucher son premier employé le mois dernier. Il rend la monnaie à sa cliente quand la clochette retenti, et lui fait lever les yeux. Sa belle est là. Il ne connaît pas son nom, elle le paralyse dès qu'elle entre dans la boutique. C'est une habituée maintenant, pourrait-on dire. Jon n'est pas du genre timide, en général. Réservé, mais pas timide. Or elle e fait se sentir comme un gosse de treize ans amoureux pour la première fois. Alors qu'il n'est pas amoureux. Il ne la connaît même pas. Mais il rougit dès qu'il la voit, il bafouille, il est maladroit. Elle prend toujours les mêmes cupcakes, et deux muffins. Jon espère qu'elle est gourmande, et qu'elle n'en prend pas un pour son amant, ou son mari, mais au fond, il ne veut pas savoir. Elle est face à lui, son beau sourire aux lèvres, quand la tornade Juliet entre. « Putain de merde, j'ai encore raté le bus. » Il la fusille du regard, évidemment, et la jeune fille lui répond par un sourire angélique. « J'ai faim, je peux avoir un croissant ? » qu'elle demande, en passant derrière le comptoir.  « Va te faire voir, Jules. J'ai des clients, et tu as cours. » L'étudiante soupire et Jonathan s'excuse auprès de sa belle inconnue, qui quitte les lieux sans récupérer sa monnaie. « Elle t'a tapé dans l’œil. »  « N'importe quoi. » « T'es tout rouge. Tu sais, tant que je vous surprend pas à baiser sur le canapé, moi, ça me va. Mais fait pas vœu de chasteté pour moi. » Il colle sa grande paluche sur la bouche de sa sœur pour la faire taire, et le monsieur qui attend d'être servi éclate de rire.

life's a beach, enjoy the waves
pseudo, prénom - Intertwined, Noémie âge et pays - 23 ans, au pays du fromage, des riches et du chocolat. avis sur le forum - Il est magnifique, tout doux et tout le monde est adorable avec tout le monde, et j'ai hâte de jouer, voilà. autre - je distribue des gâteaux gratos.


Dernière édition par Jonathan Tremblay le Lun 23 Avr - 17:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceryse Bauer

avatar

That's So Fetch!
Messages : 59
Avatar + © : courtney eaton, isleys.
Pseudo : freesia, mathilde.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress:
Relationship:
Rp Status:


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 11:47

Le beau Taron.
Bienvenue. I love you

_________________

“please have mercy on me take it
easy on my heart”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Tremblay

avatar

That's So Fetch!
Messages : 6
Avatar + © : taron egerton, @MITTWOCH
Pseudo : intertwined
Live Like A Legend


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 12:21

Courtney. Merci ma douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Curtis
make the woman in doubt disappear
avatar

That's So Fetch!
Messages : 154
Avatar + © : shay mitchell, vendela.
Multinicks : lily l.
Pseudo : hbic., adèle.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress:
Relationship:
Rp Status: river, becka, chris, tc. (/off)


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 13:40

bienvenue tongue
le statut me tue

_________________
Memories fading, I try to hold on when I don't know where I belong no more. The sound of your voice was my all, was my home. But these walls, they can't hear you no more. Searching high and low for peace of mind, I feel I lost a piece of mine. And I wish that time never mattered. - snoh aalegra, time



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Fenwick
somebody gotta raise a little hell
avatar

That's So Fetch!
Messages : 346
Avatar + © : eiza gonzalez, abisror and tumblr.
Pseudo : red shade, vendela.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress:
Relationship:
Rp Status: (★☆☆) — open.


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 14:17

j'aime ce que je vois
bienvenue à la maison et bon courage I love you

_________________

“Some days I am more wolf than woman and I am still learning how to stop apologizing for my wild.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becka Mackay
all the ins and outs
avatar

That's So Fetch!
Messages : 428
Avatar + © : margot robbie (© auré la perf)
Pseudo : witchling, clau.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress: 5006, lutwyche downs (greenslope)
Relationship:
Rp Status: [5/fermer] fr, eng.


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 14:24

tremblay, ça fait tellement québecois.
bienvenue à la casa avec ce choix de fifouuu. n'oublie pas d'aller réserver ton avatar dans le sujet réservations.

_________________
living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://southernland.forumactif.com
Jonathan Tremblay

avatar

That's So Fetch!
Messages : 6
Avatar + © : taron egerton, @MITTWOCH
Pseudo : intertwined
Live Like A Legend


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 15:44

Comme vous êtes belles. Merci mesdemoiselles ! Je me dépêche de boucler ça et je vais réserver mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay Malone

avatar

That's So Fetch!
Messages : 92
Avatar + © : emilia clarke (witchling)
Multinicks : none
Pseudo : mannie
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress:
Relationship:
Rp Status: 3/3 (french)


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 16:16

bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Weller
home is where the waves are.
avatar

That's So Fetch!
Messages : 76
Avatar + © : hennig, av/moonlight.
Pseudo : nadège.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress: stafford heights, apartment m4.
Relationship:
Rp Status: chris, reed. | next: ceryse, abby.


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Dim 22 Avr - 17:03

LE TITRE, MY GOD.
bienvenue par ici avec le superbe Taron.

_________________

    - if a man talks shit, then i owe him nothing, i don't regret it one bit, 'cause he had it coming.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paper-hearts.org/
Hazel Pratt

avatar

That's So Fetch!
Messages : 9
Avatar + © : emma watson, tearsfight.
Pseudo : .lov organic.
Live Like A Legend


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Lun 23 Avr - 19:34

je ne te dis pas bienvenue, mais hâte de rp avec toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becka Mackay
all the ins and outs
avatar

That's So Fetch!
Messages : 428
Avatar + © : margot robbie (© auré la perf)
Pseudo : witchling, clau.
Live Like A Legend

GUESS I'M A BAD LIAR
Street Adress: 5006, lutwyche downs (greenslope)
Relationship:
Rp Status: [5/fermer] fr, eng.


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan) Lun 23 Avr - 22:09

le joooooob. je veux des pâtisseries tout à coup. je valide.

_________________
living beyond your years acting out all their fears you feel it in your chest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://southernland.forumactif.com
Contenu sponsorisé



That's So Fetch!
Live Like A Legend


MessageSujet: Re: lost boy life (jonathan)

Revenir en haut Aller en bas

lost boy life (jonathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas
» Jonathan Rhys-Meyers
» PREDATOR 2 - LOST PREDATOR (MMS76)
» Unordinary Life
» Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGRY LIKE THE WOLF. :: II. HER HAIR IS FULL OF OCEAN SALT... OH AND SECRETS :: Just One More Chapter :: Solved Crimes-